www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Des humains tués par des extraterrestres ? Cas N°2 – Le décès de Iñacio de Suza

Bien qu’assez rares, certains témoignages laissent penser que des contacts rapprochés entre humain et extraterrestres auraient pu mal tourner.

 

Cette série d’articles permettra d’étudier certains de ces cas.

 

Après avoir détaillé du malheureux incident concernant M Luis Barosso Fernandes (lien ici) poursuivons en traitant un autre cas datant celui-ci de 1967.

 

M Inacio de Sousa était marié à Maria de Souza et père de cinq enfants. Il avait 41 ans au moment des faits.

 

C’était un homme simple et analphabète, il était très apprécié par le propriétaire de la ferme où il travaillait et qu’il occupait depuis 1961.

 

Il n’avait jamais vu d’ovni, ni même entendu parler de soucoupes volantes.

 

Le 13 août 1967, vers 16 heures, Inacio et sa femme rentraient chez eux à la ferme de Santa Maria, entre Pilar de Gois et Crixs et dans l’État de Gois au Brésil.

 

En arrivant à proximité de leur résidence, le couple aperçoit un étrange objet posé sur la piste d’atterrissage qui jouxte la propriété.

 

Le cas de Iñacio de Suza 5.jpg

 

Ils décriront un objet qui ressemblait à une cuvette renversée ayant une taille estimée à 35 mètres de diamètre.

 

Dans le voisinage de cet appareil se trouvaient 3 humanoïdes qui portaient un costume collant.

La couleur de ce vêtement était pour tous identique, à savoir couleur peau.

Les trois entités sont chauves, leur taille est indiquée comme normale (entre 1m 60 et 1m70).

 

Au départ Iñacio et son épouse pensent que ce sont des personnes qui viennent leur rendre visite.

 

Néanmoins, Iñacio est intrigué par l’engin qui est posé, il n’a jamais rien vu de ce type, ce n’est pas un avion.

 

Le cas de Iñacio de Suza 6.jpg

 

Pourtant les humanoïdes paraissent insouciants, ils jouaient comme des enfants le ferait, mais dans un silence bien inquiétant.

 

Soudain, les entités voient Iñacio et sa femme.

 

Ils les pointent du doigt et commencent à courir vers eux.

 

Le cas de Iñacio de Suza 3.jpg

 

Iñacio prend peur, il dira alors « J’ai crié à ma femme de courir se cacher à la maison. Comme j’avais avec moi un fusil de chasse, sans faire de somation j’ai tiré sur celui qui était le plus proche. Il était à environ 60 mètres. L’homme est tombé touché en pleine tête. C’est alors qu’instantanément un rayon vert a été propulsé de l’engin. J’ai été frappé par ce rayon à la poitrine sur le côté gauche. Je suis tombé par terre.

 

Le cas de Iñacio de Suza 2.jpg

 

Ma femme a accouru vers moi, prenant l’arme, mais les hommes étaient déjà de retour dans l’avion, qui a décollé à la verticale, à grande vitesse et en faisant un bruit similaire à celui que ferait un essaim d’abeilles.

 

Trois jours plus tard, le propriétaire de la ferme vient rendre visite aux locataires de sa propriété.

Il y trouve Iñacio déjà très malade.

 

Il expliquera «Je suis arrivé à la ferme trois jours après l’événement et je ne savais rien de ce qui s’était produit. En descendant de mon avion, la femme d’Iñacio m’attendait et m’indiqua que son époux était malade. J’étais surpris, son mari était un homme solide et c’est bien la première fois qu’il s’alitait. Je me suis rendu à son chevet et je lui ai dit avec empathie : « Qu’avez-vous, mon garçon ? ». Alors il m’a répondu, "Patron, j’ai tué un homme !". Surpris et je lui ai demandé: «Mais comment est-ce possible ? Il m’a alors raconté en détail les évènements.»

 

Le propriétaire de la ferme n’ignorait pas le phénomène des soucoupes volantes mais il décida de ne pas aborder cette possibilité avec Iñacio.

 

Il mena sa propre enquête, examina le site d’atterrissage de l’engin pour déterminer s’il existait des traces mais n’en trouva aucune.

 

Il était pourtant inimaginable qu’Iñacio, qui était excellent tireur, manque une cible à une distance 60 mètres.

En outre, Iñacio était très affecté et semblait porter un poids sur sa conscience déclamant sans cesse qu’il avait tué un homme.

 

La maladie d’Iñacio était étrange.

Les deux premiers jours, il souffrait de tremblements et avait des nausées. Il ressentait des picotements et un engourdissement dans tout le corps.

Le propriétaire décida de l’emmener à Goiânia afin de consulter un médecin. Il lui fut recommandé de ne rien déclarer de ce qui lui était arrivé.

 

À Goiânia, le médecin examina une brûlure qui était apparue sur son épaule gauche.

Elle était circulaire et faisait environ 15 cm de diamètre. Une pommade fut appliquée.

Les autres symptômes furent considérés comme provenant d’un empoisonnement en lien avec la consommation d’herbes médicinales.

 

C’est alors que le patron d’Iñacio décida d’expliquer au médecin ce qui s’était produit.

 

Surpris, ce dernier demanda à Iñacio: « Quelqu’un d’autre a-t-il vu ces hommes ? » Iñacio lui répondit  « seulement ma femme. »

 

Le médecin tira alors la patron d’Iñacio dans un coin de la pièce et lui demanda s’il lui avait parlé des ovnis ?

Lui répondant par la négative il décida alors de demander à Iñacio s’il avait déjà vu ce type d’avion avant, ou si quelqu’un lui en avait déjà parlé.

 

Iñacio répondit : « Non, monsieur, je n’ai jamais vu ni entendu parler de quelque chose de semblable ».

 

Le médecin décida de faire hospitaliser Iñacio en clinique afin que des examens plus complets soient menés.

 

Quatre jours plus tard Iñacio est renvoyé chez lui et le verdict tombe.

La situation est grave et Iñacio est perdu. Il souffre d’une leucémie foudroyante et il ne lui reste au maximum que deux mois à vivre.

 

Pour ne pas l’affoler Iñacio, ce dernier n’est pas informé de son état.

 

Sa santé se dégrade rapidement et constamment.

Il présente des taches de couleur jaune-blanc de la taille d’un ongle sur tout le corps et il ressent de terribles douleurs.

 

Il décédera le 11 octobre 1967 soit moins de deux mois après le phénomène initial.

 

Avant de mourir il demandera à son de brûler le matelas, le lit et tous ses biens personnels après sa mort.

 

Personne ne saura probablement jamais ce qui a provoqué le décès d’Iñacio de Suza.

 

S’agissait-il de l’effet du rayon qui l’a frappé ?

 

Peut-être souffrait-il déjà d’une leucémie avant d’être exposé l’énergie émise par ce rayon ?

Le processus de cette maladie aurait par exemple pu être accéléré par une dose de radioactivité reçue à cette occasion ?

 

Cette expérience démontre néanmoins que les extraterrestres savent réagir à des actes agressifs de notre part.

 

Peut-être qu’Iñacio a raté l’occasion d’entrer en contact avec des entités pacifiques ?

 

Peut-être au contraire a-t-il évité d’être enlevé lui et sa femme ?

 

Nul ne le saura jamais.

 

 



07/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 401 autres membres