www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Un ufologue affirme qu'un exercice militaire a été déclenché en 1974 pour lutter contre les extraterrestres

Russ-Kellett.jpg

L’ufologue Russ Kellett est persuadé qu'il existe une base extraterrestre implantée en mer au large de la côte nord du Pays de Galles près de Llandudno.

 

Russ Kellett, enquête à ce sujet depuis plus de trente ans.

 

 

Ce théoricien affirme qu'en 1974 une opération militaire a eu lieu en mer entre le nord du Pays de Galles et Liverpool le jour ou s’est produit  l’incident des monts de Berwyn, dans l’objectif de rechercher une base extraterrestre.

 

Pour mémoire le janvier 1974, vers 20h30, une sorte de grand disque volant a été vu alors qu’il s’écrasait sur Clwyd au Pays de Galles.

Peu avant, des dizaines de témoins du Lancashire et du Cheshire avaient déjà signalé à la police l'observation d'une étrange formation d’ovnis qui étaient semblables à des points lumineux verts dans le ciel.

 

Vers  20 heures 30, quelque chose se serait écrasé dans les monts de Berwyn à Clwyd.

S’en suivi des secousses sismiques qui furent mesurées à 4,5 sur l’échelle de Richter.

La Police et des secours convergèrent alors vers la zone indiquée pensant trouver un avion de ligne écrasé mais tout ce qu’ils découvrirent ne fut jamais officiellement divulgué.

L’armée arriva un peu plus tard en renfort. Et la zone fut bouclée.

 

crash ufo.jpg

 

Quelques jours plus tard, une infirmière qui habitait près du lieu de l’incident déclara à un journal local qu’une soucoupe volante de grande taille avait percuté la montagne en projetant des débris métalliques et des morceaux de corps sur plus d’un kilomètre.

Elle expliqua s’être portée au secours de l’un de ces êtres dont elle prit rapidement conscience qu’il n’était pas humain.

Avant d’avoir pu terminer son témoignage des militaires seraient intervenus pour lui ordonner de garder le silence sur ce qu’elle avait vu lui expliquant que son témoignage constituerait une menace pour la sécurité nationale et la défense du royaume.

Cette infirmière n’a ensuite plus jamais été revue dans la région et le journaliste qui avait pris son témoignage a toujours refusé de parler de l’incident jusqu’à sa mort en 1979.

 

En 1980, un ingénieur en électronique nommé Arthur Adams, qui avait collaboré au projet de conception de l'avion supersonique concorde s’est rendu sur les lieux de cet incident.

Il y a trouvé d’étranges pièces métalliques de couleur verte. Il a prélevé des échantillons de ce métal afin de les faire analyser dans un laboratoire et il a découvert qu’un échantillon de la taille d’un cube de 1 pouce dégageait deux kilowatts d’électricité lorsque qu’il était mis sous tension électrique.

Arthur Adams a transmis ces éléments au quotidien le Daily Express qui a ensuite publié une série d’articles sur le sujet.

Le ministère de la Défense est alors intervenu afin d’étouffer l’affaire.

Depuis ce temps le mystère demeure.

 

Pour Russ Kellett il est portant évident  que toute cette activité avait été entreprise dans le but de localiser une base extraterrestre et qu’elle avait fini par aboutir à la destruction de plusieurs ovnis.

Pour affirmer cela, il se base sur un courrier porté à sa connaissance qui expliquerait qu'un exercice avait été mené dans ce but ce jour de janvier 1974 par la RAF.

M. Kellett, affirme même que des cuirassés et des avions militaires ont été impliqués dans l'exercice.

Il explique, "Je pense que la base est toujours là aujourd'hui et que des phénomènes étranges s’y produisent encore".

 

Le fait que le Nord du Pays de Galles soit encore connu aujourd’hui comme l’un des lieux privilégié pour réaliser des observations d'ovnis va peut-être dans le sens de ses conclusions …

 



01/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 388 autres membres