www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Un phénomène Suisse bien évocateur des difficultés rencontrées par les témoins et l’Ufologie

Quand, depuis le balcon de sa résidence de Lausanne en Suisse elle observa et filma un étrange phénomène lumineux le 18 novembre 2015 une femme d’une cinquantaine d’années qui veut rester anonyme entra de plein pied dans le monde des ovnis.

 

Tout d’abord perplexe par rapport à ce qu’elle voyait puis curieuse elle voulu comprendre ce qui se produisait.

 

Pour cela elle décida de sortir de chez elle pour aller voir à quoi pouvait bien correspondre le « nuage rose » qu’elle observait.

 

Elle indique « Je pouvais voir l’église, mais pas la maison directement en face de moi. Le nuage se leva et se déplaça vers le clocher de l’église. Puis j’ai vu ces boules blanches de lumière qui tournaient comme un carrousel dans le nuage ».

 

Elle eut la bonne idée de prendre plusieurs photographies ainsi qu’une vidéo.

 

On y voit précisément montrant « nuage rose »  et ses lumières.

Les boules volantes tournent dans le ciel, s’élèvent dans les airs, et se contractent à nouveau.

L’étrange spectacle dura plusieurs minutes.

 

video_1 Suisse Lausanne 2015.gif

 

Elle précise «il y a eu ensuite les petites lumières, elles ont fait un bruit doux quand ils ont frappé les volets, comme le battement d’ailes d’un oiseau.

 

 

Elles déposaient un liquide blanchâtre qui ressemblait un peu au lait à chaque fois qu’elles entraient en contact avec quelque chose de solide.

 

lausanne-traces-1024x985.jpg

 

La vidéo en lien avec cette observation est consultable ci-dessous.

 

 

Très affectée psychologiquement par cette expérience, notre témoin indique avoir aussi connu ensuite des contrecoups physiques à cette expérience qui ont provoqués chez elle des saignements et des problèmes oculaires qui l’inquiétèrent tant elle craignait d’avoir été en quelque sorte contaminée.

 

Suite à des recherches qu'elle entama elle-même, c’est un ufologue Suisse Bruno Mancusi qui la guida vers des scientifiques dont certains, décidèrent d’analyser réellement ce qu’elle avait vu et subi pour essayer de comprendre.

 

La témoin dû donc se soumettre à des prélèvements alors que parallèlement les substances déposées sur les volets firent l’objet de relevés.

 

Devant le refus de procéder à l’analyse de ces éléments en Suisse c’est donc en dehors des frontières de ce pays qu’il fallu chercher une assistance, ce sera alors Jacques Vallée, célèbre ufologue Français résident aux Etats Unis qui prendra le relai en Mars 2018.

 

Après que les échantillons aient été analysés en Californie Jacques Vallée souhaita en Septembre 2018 rencontrer la témoin de ces évènements.

 

Au terme de cette rencontre Jacques Vallée indiqua « À mon avis, il ne fait aucun doute que les rapports sont sincères, et à ce stade, je n’ai pas d’explication naturelle pour ce qui s’est produit. Toutefois, il est nécessaire de mener des analyses complémentaires pour chercher l’origine du phénomène. Celles-ci devront traiter des preuves physiques de ce qui s’est produit mais aussi prendre en compte les images obtenues afin de lever le doute au sujet d’éventuels effets spéciaux par exemple».

 

Depuis, rien ne fuite concernant le résultat des premières analyses menées par rapport aux dépôts recueillis sur les volets.

 

Il semble néanmoins que des recherches s’orientent vers une tentative d’identification des isotopes en lien avec les éléments prélevés (les isotopes sont des atomes qui possèdent le même nombre d'électrons – et donc de protons, pour rester neutre -, mais un nombre différent de neutrons. On connaît actuellement environ 325 isotopes naturels et 1200 isotopes créés artificiellement) afin de tenter de déterminer leur origine.

 

Même pour Jacques Vallée qui dispose pourtant de moyens assez importants dans ce domaine, il apparait complexe de pouvoir disposer de résultats probants.

 

De plus aucune communication de quelque nature ne sera réalisée prématurément.

 

Quel dommage car cette expérience montre à quel point, notre science est démunie par rapport au phénomène ovni.

 

Pourtant tout semblait aller dans le sens d’un phénomène probant.

 

Nous avions un témoin fiable, des preuves physiques et donc concrètes, des éléments photographiques et vidéos, des ufologues sérieux et renommés.

 

Pourtant, plus de cinq ans après le phénomène rien de concluant n’apparait.

 

Cette affaire atteste bien des difficultés rencontrées par les témoins de ces évènement qui trop souvent ne peuvent communiquer par rapport à ce qu’ils ont vu et qui trop systématiquement vivent ensuite dans le doute.

 

Tous un ensemble d’éléments empêchent de progresser vraiment vers les solutions à ces phénomènes (car elles sont multiples à n’en pas douter).

 

Entre illuminés, crédules et sceptiques les témoins de ces phénomènes et l’ufologie doivent trouver la voie vers la vérité.

 

En l’état actuel la science ne peut pas grand-chose à tout cela car le premier des obstacles réside essentiellement dans les scientifiques eux-mêmes qui trop souvent ne croient qu’en ce qui figurait dans les ouvrages en lien avec leurs études.

 

C’est toute la différence entre culture et intelligence et c’est que qui empêche de progresser.

 

Ouvrons nos yeux autant que nos esprits à défaut de ne rester que des médiocres.

 

Elément source en lien avec cet article – lien ici

 

 



09/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 410 autres membres