www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Skinwalker Ranch - Au delà du paranormal une vraie mine d'or

Skinwalker Ranch 1.jpg

 

Skinwalker Ranch, également connu sous le nom Sherman Ranch, est une propriété située aux USA dans le compté de Uintha au sud-est de Ballard, dans l’Utah.

 

Ce ranch s’étend sur environ 2.072 km².

 

Il est notoirement connu pour les phénomènes paranormaux qui s’y produiraient et l’activité liée aux ovnis que l’on y constaterait.

 

Mais que se cache-t-il vraiment derrière ce lieu ?

 

www.parlons-ovni.fr vous propose d’y regarder de plus près.

 

D'où le ranch tire t'il son nom ?

 

Le nom du ranch provient de la légende dite « du marcheur à la peau (skin-walker)» issue du chamanisme de la tribu des Navajos.

Dans cette culture, il s’agit d’un type de sorcier malveillant qui peut se métamorphoser, s'emparer, ou prendre l'apparence d'un animal ou d'une personne.

Ainsi selon la légende, les skinwalkers se transforment souvent en un loup, un corbeau ou un coyote.

 

Skinwalker Ranch 3.jpg

 

Ce seraient des guérisseurs devenus « mauvais » qui utiliseraient leur pouvoir et leur magie pour faire le mal en provoquant le malheur aux autres.

La relation entre cette légende et ce ranch date des années 1800, en effet, à cette période la tribu Navajo aurait maudit ce site après en avoir été expulsée.

 

Néanmoins, il faut savoir que ce ranch a aussi porté d’autres noms dans la passé.

Par exemple, il a aussi été dénommé Sherman Ranch (du nom d’un de ses anciens propriétaires), mais celui de Skinwalker Ranch est celui qui a résisté à l’épreuve du temps.

 

 

Le mythe moderne

 

Les rapports d’observations d’ovnis dans la région datent des années 1950 et ils ont donné au ranch une certaine notoriété.

Pourtant ce n’est qu’au milieu des années 1990 que la légende s’est répandue pour devenir un phénomène international.

 

À l’automne 1994, Terry et Gwen Sherman (les noms varient selon les sources) ont acheté le ranch pour y aménager avec leur famille.

Ils espéraient y élever du bétail (quelque chose de très commun pour cette région).

 

Les précédents habitants l’avaient abandonné dans des circonstances mystérieuses. On avait alors supposé qu’ils ne pouvaient pas rivaliser avec les autres ranchs et que ne pouvant plus faire face aux charges que représentaient cette exploitation ils avaient dû quitter les lieux.

 

Pourtant presque immédiatement, les événements qui se produisirent allaient remettre en cause ce raisonnement.

En effet, Terry Sherman expliqua rapidement avoir vu ce qui semblait être un loup qui attaquait un de ses bovins.

Il chercha bien à le défendre en tirant sur l’animal mais cela ne produisit aucun effet et la créature continua son saccage avant de disparaître.

En tout, les Sherman affirmèrent avoir perdu environ 20 % de leur troupeau de bovins dans des conditions identiques.

 

Parallèlement selon l’écrivain Emily Madriga, quand la famille Sherman prit possession des lieux, constat fut établi que certaines des portes et des fenêtres étaient verrouillées tant à la fois de l’intérieur que de l’extérieur.

D’autres indiscrétions rapportent qu’il fut trouvé à l’intérieur du ranch de grandes chaînes qui semblaient être utilisées pour retenir un animal gigantesque.

 

Comme si cela ne suffisait, de mystérieuses lumières furent observées au dessus de leur propriété.

 

Une autre fois un ovni gigantesque de la taille de "deux terrains de football" fut lui aussi signalé.

Tout cela amena les Sherman à quitter à leur tour le Ranch en 1996 pour ne plus jamais y revenir.

 

 

Un homme d’affaire pointe son nez

 

Tout au long des années 1990, la presse locale comme "Desert News" de Salt Lake City a relayé les présumées observations d’ovnis et de lumières bizarres qui étaient rapportées au Skinwalker Ranch.

Ce tapage médiatique eut pour effet d’attirer l’attention de Robert Bigelow un milliardaire de las Vegas qui racheta le ranch pour 200 000 $.

 

Robert Bigelow, qui avait fait fortune dans l’immobilier et l’hôtellerie n’avait pas pour objectif de réaménager le ranch. Les raisons de son intérêt pour ce lieu se cachaient derrière un projet qu’il avait depuis longtemps.

 

Bien qu’ayant fait fortune dans l’immobilier, Robert Bigelow portait beaucoup d’intérêt à l’astronomie.

 

Une fois devenu riche, il voulait réaliser un rêve d’enfance en lançant une société aérospatiale, la « Bigelow Aerospace ».

 

 

Pourtant le projet prit une autre tournure, le milliardaire y fait son NIDS.

 

En 1995, Robert Bigelow fonda le National Institute for Discovery Science (NIDS) dont l’objectif principal était de développer certains concepts de la science marginale en lien avec le paranormal et l’ufologie.

 

Dans la foulée, il nomma un administrateur en la personne du Dr Colm Kelleher qui résumait ainsi le projet « nous n’étudions pas les extraterrestres, nous étudions les anomalies en lien avec l’ufologie ».

 

Ensuite Robert Bigelow mandata le NIDS pour enquêter sur les prétendus événements paranormaux qui se produisaient dans le ranch.

 

Ce faisant, le premier geste de l’équipe, fut de fermer la route qui traverse le ranch alors même qu’il s’agissait d’une voie publique. Cela n’empêcha pas de faire poser des portails de part en part.

Parallèlement, le ranch fut totalement clôturé et de nombreuses autres mesures de sécurité furent déployées.

 

L’objectif affiché était de privatiser les lieux pour mieux pouvoir enquêter.

 

En réalité ces opérations allaient attirer encore plus l’attention et permettre de générer les spéculations les plus folles.

Le NIDS enquêtait-il vraiment sur des éléments mystérieux ou travaillait-il sur des projets gouvernementaux top-secret ?

C’est bien connu, quand vous positionnez un paravent c’est que vous souhaitez cacher quelque chose … (on ne refera décidément pas les humains).

 

En 1999, le NDIS, change de responsable et de stratégie. Colm Kelleher est nommé et il est décidé à ouvrir l’institut vers l’extérieur.

Pour y parvenir il développe un système de signalement des événements étranges qui seraient constatés dans les communautés environnantes et même au-delà.

 

C’est rapidement un succès et plus de 5 000 appels et courriels sont alors reçus.

 

Apparemment, cette zone peu peuplée connaissait de nombreux phénomènes étranges.

 

Les signalements concernaient :

 

-          Des cas de mutilations de bétail,

-          Des poltergeists,

-          Des métamorphes,

-          Des Bigfoot,

-          Des phénomènes de foudre de boule,

-          Des ovnis,

-          Divers cas de lumières étranges et d’orbes,

-          Des agroglyphes (plus connus sous le nom de « crop circle »).

 

Malgré ce premier succès le NIDS abandonne le projet en 2004. La raison avancée est l’absence de résultats

Cela aurait pu signer la fin du phénomène Skinwalker Ranch.

 

 

La médiatisation se développe alors vraiment

 

Car c’était sans compter sur l’intervention d’un journaliste qui allait produire un reportage intitulé « Hunt for the Skinwalker ».

 

George Knapp n’était pas étranger au paranormal. En tant que journaliste d’investigation à la télévision, il avait réalisé des reportages sur la zone 51, les ovnis et d’autres phénomènes étranges. En 2006, George Knapp avait déjà été interviewé dans le cadre d’une émission de radio populaire traitant du paranormal « Coast to Coast AM ».

 

Il y avait affirmé que des choses étranges se produisaient encore au ranch, y compris dont l’apparition régulière de la créature « à l’épreuve des balles » qui ressemblait à un loup et dont il a personnellement été témoin.

 

 

Tout démarre en 2018

 

Même si en 2013 un film intitulé Skinwalker Ranch est vaguement basé sur le folklore entourant le ranch

 

 

c’est en 2018 que tout démarre, le reportage intitulé "Hunt for the Skinwalker" est produit, C’est un documentaire traitant de  l’histoire des phénomènes au ranch, y compris les témoignages des habitants.

 

 

Un épisode de 2019 ("Strawberry River Inn ", Saison 1, épisode 8) de la série Portals of Hell de travel Channel,fait le portrait d’une enquête sur cette région. Cette auberge est située à un jet de pierre du ranch, et il semble faire l’expérience des mêmes phénomènes paranormaux que Skinwalker Ranch.

 

 

Un épisode de 2020 du Projet Blue Book met en vedette Skinwalker Ranch, y compris des éléments de divers comptes dans l’épisode tels que le loup mystérieux qui est apparu sur la propriété et les objets déplacés sans interférence.

 

 

Un épisode de 2020 de « Ancient Aliens » mentionne Skinwalker Ranch en relation avec des êtres métamorphosés et leur rôle dans la théorie des anciens astronautes.

 

 

Enfin une série télévisée de 2020 sur la chaine History, dénommée « The Secret of Skinwalker Ranch » sera diffusée en avant-première le 31 mars 2020. Elle met en avant « une équipe de scientifiques et d’experts » utilisant des outils modernes tels que lasers, radar de pénétration du sol, et thermographie via drones pour mener des recherches dans la propriété.

 

 

 

Dernières évolutions notables

 

En 2016, Robert Bigelow vend le ranch pour 4,5 millions de dollars à Adamantium Real. Estate.

 

Cette société d’origine inconnue décide d’accroitre encore la sécurisation du site.

La route illégalement coupée devient … totalement privée et le périmètre est fortement sécurisé.

 

Skinwalker Ranch 4.jpeg

 

Il est gardé par des caméras et entouré de barbelés. Des panneaux visant à empêcher les curieux d’approcher sont posés.

 

En 2017, le nom "Skinwalker Ranch" est déposé la marque est reconnue en 2018.

 

En mars 2020, Brandon Fugal, 46 ans, un autre magnat de l’immobilier de l’Utah, est publiquement désigné comme propriétaire du ranch

 

 

Quel bilan tirer de tout cela ?

 

Au risque de décevoir certains internautes il n’y a surement rien de bien étrange autour de ce lieu.

 

Aucune activité paranormale n’a jamais été prouvée, attestée, démontrée si ce n’est la capacité à appliquer aujourd’hui les méthodes de l’alchimie moderne qui ont réussi à transformer le Plon que représentait ce ranch abandonné et vendu 200 000 $ en or (propriété revendue 4 500 000 $ + marque déposée + séries télévisées et reportages à n’en plus finir).

 

Si encore les Navajos avaient pu profiter de cette manne financière histoire de réparer le préjudice qu’ils avaient vécu …

 

Néanmoins je vous laisse juger par vous-même et je reste à votre disposition pour échanger au sujet de ce lieu car je peux me tromper moi aussi.

 

 

 



06/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 395 autres membres