www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Colombie - pour Esteban Cruz, les ovnis sont une réalité

Depuis le milieu du vingtième siècle, le phénomène ovni fascine l'humanité.

 

Des milliers d'observations ont été recensées, pourtant seulement quelques-unes ont véritablement attiré à la fois l'attention du grand public et de la communauté scientifique parce qu’elles représentent des cas ou il s’avère impossible d'établir une explication logique  ou de définir une origine connue de ces phénomènes.

 

Esteban Cruz, écrivain, anthropologue, historien et chercheur est l’un des Colombiens qui s’intéresse le plus à l’ufologie.

Son dernier ouvrage dénommé  «Expedientes X Colombia» lui permet de présenter les cas le plus fantastiques qui se sont déroulés  en Colombie. Dans ce cadre il fait aussi référence à des documents déclassifiés qui n’avaient  jamais publiés auparavant qui sont issus des archives de la CIA et du gouvernement des États-Unis.

 

 

Esteban cruz.jpg

 

Rappelons qu’Esteban Cruz a collaboré à la première saison de la série télévisée « Blue Book Project » réalisée par History Channel qui s’appuyait sur de véritables investigations menées autour de cas d’observations d’ovni qui se sont déroulées sur la période 1952 et 1969.

 

Esteban , parlez-nous du projet « Blue Book ?

«Comme vous devez le savoir Le projet Blue Book a effectivement existé. C'était au milieu du XXe siècle (en pleine guerre froide) un programme du gouvernement des États-Unis.

Il faisait suite à la multiplication des observations d'OVNI. Afin de calmer la population et pour lever le doute vis-à-vis de l’existence d’une supposée nouvelle technologie soviétique le gouvernement des USA a rassemblé des militaires, des universitaires et des scientifiques et a mis au point un protocole de recherche pour déterminer si ces observations étaient réelles ou non.

Le projet a existé durant plus de 10 ans et s’il a permis de trouver des explications (plus ou moins logiques) à  la plupart des cas, quelques 4 % d’entre eux n’ont pas pu être solutionnés».

 

Pourquoi de tels projets représentent-ils une telle importance ?

« Parce qu’ils attestent de l’intérêt du gouvernement de l’une des plus grandes puissances mondiales à un tel phénomène. Finalement, cela revient à valider l’existence du  sujet qui est étudié ».

 

Est-ce que seuls les États-Unis ont déclenchés ce type de recherche ?

« Non, aujourd'hui, l’on sait que de nombreux autres pays ont fait de même. Certains ont été dévoilés, d'autres sont demeurés secrets. L'Angleterre par exemple a eu son propre programme, l'Espagne aussi, ainsi que le Brésil. Ce qui est intéressant, c’est que le pays qui a enquêté le plus et qui continue de le faire c’est les États-Unis".

 

Cela signifie-t’il qu’il y a plus de plus de cas d’observations d’ovni là-bas ?

« Non, on constate des observations partout dans le monde, de l'Afrique à l'Antarctique. Pour revenir à la Colombie, il y a quelques cas qui ont fait l'objet d'une enquête dans le cadre du projet Blue Book. Dans la série télévisée à laquelle j’ai contribué je mentionne trois cas sur lesquelles l’enquête a été menée directement par l’armée de l’air américaine et non par les forces militaires colombiennes. Il y a bien des observations sur toute la planète, mais il y a des zones géographiques où les habitants sont plus sensibilisés à ce sujet. A certains endroits, les humains n’y voient que la représentation de ce qui leur a été présenté au travers d’un mythe, d’une légende, ou d’une tradition culturelle locale. Parallèlement, il y a des sites célèbres ou les observations sont fréquentes. Citons par exemple le désert de Huayca, le désert de Tatacoa, à Capilla del Monte en Argentine,ou près de la zone 51.

 

Progresse-t-on dans la recherche sur ce phénomène ?

« Oui, bien sûr, nous ne sommes plus dans les années 60 époque ou il y avait à la fois plus de spéculations et de charlatanisme qui ont par exemple permis la création de sectes. Aujourd'hui, nous disposons de moyens techniques qui n’existaient pas il y a 50 ans (connaissances scientifiques, moyens vidéo ou photographiques, enregistrements de boites noires, …).  Parallèlement, la question ne se pose même plus et malgré l’existence de quelques impostures qui polluent le sujet, tout le monde sait maintenant que les ovnis existent, reste à expliquer l’origine du phénomène ».

 

Mais Justement, tous ces progrès technologiques ne devraient-ils pas permettre d’avancer une solution à ce phénomène ?

« Les données confirment que des choses étranges existent, pour autant la technologie ne permet pas encore de l’expliquer. Parfois des projets gouvernementaux secrets se cachent derrière certains cas (exemple avions-espions ou drones de haute technologie). Malgré tout les cas représentés par ces explications finissent toujours par fuiter. Néanmoins certains autres cas demeurent inexplicables par une quelconque technologie humaine ».

 

Y a-t-il encore beaucoup de charlatanisme autour de ce  sujet ?

« Selon moi, la plus grande fourberie qu'une personne qui étudie le sujet puisse commettre est d’affirmer que l’origine de ce phénomène se résume en des extraterrestres qui viennent nous visiter pour sauver notre monde. C’est du pur charlatanisme et le signe que l’on cherche à arnaquer ceux qui les écouteraient ces gens ».

 

En Colombie, comment sont étudié les cas signalés ?

« Il n’y a rien d'officiel, pourtant des cas fantastiques sont signalés mais pourtant peu d’enquêtes sérieuses sont menées. Cela s’explique en partie par le peu de moyens consacrés à ce domaine mais aussi par l’absence de normes et de principes d’enquêtes officiellement définis pour s’appliquer chez nous. Si quelqu'un est témoin d'une observation, il doit lui-même recueillir le plus grand nombre de preuves et de témoins qui permettront d’attester de ce qu’il a observé. Ce sera une démarche personnelle, alors dans cette situation nombreux sont ceux qui ont vu des choses incroyables mais qui ne les divulguent pas de peur de se faire passer pour un fous ou un illuminé ».

 

Pourquoi est-il si important de connaitre l’origine des ovni?

«Il n’y a rien de plus important pour l’humanité que de répondre aux grandes questions qui l’entourent. Et imaginez ce qu’il pourrait advenir de l’humanité si l’on divulguait que des éléments incontrôlables et plus développés que nous visitaient notre planète ? ».

 

Le phénomène a-t-il des origines paranormales?

«Dire que le monde paranormal existe c’est enfreindre les lois de la physique et de la chimie et je ne peux donc l’affirmer. Là nous faisons plus référence à des croyances qu’à la réalité. Pourtant il existe bel et bien des cas documentés qui sont inexplicables, des événements qui sont à la limite du compréhensible. Citons par exemple les documents qui attestent de l’existence d’un monstre à Laguna de Tota ou, à Bogotá, ‘apparition du fantôme d'une jeune fille remettant  une lettre très étrange expliquant qui l'a tuée?  Tout cela est inexplicable ».

 

Parlez-nous de la  série traitant du projet Blue Book

History Channel a créé le 9 août la série 'Project Blue Book', qui est basée sur des recherches ultrasecrètes menées par les USA entre 1953 et 1969 traitant des objets volants non identifiés  et de phénomènes connexes.

La production a été centrée sur la vie de J. Allen Hynek. Elle est composée de 10 épisodes et elle a battu des records d’audience aux États-Unis avec une moyenne de 3,4 millions de téléspectateurs par épisode.

Dans la réalité, le projet Blue Book a enquêté sur 12 618 observations d'OVNIS sur une période de deux décennies. La plupart des cas sur lesquels une enquête a été effectuée ont été mais 4 % sont restés à ce jour inexplicables.

 


 

Source - www.elnuevodia.com.co - lien ici

 

 



19/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 386 autres membres