www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Terre creuse - Une gigantesque quantité d'eau serait piégée dans une couche du manteau terrestre

L'expression Terre creuse fait référence à des théories selon lesquelles notre planète serait creuse c'est à dire qu'elle possèderait une surface interne habitable.

Les croyances du passé traitaient souvent de cet élément, de nos jours de nombreux romans d'aventure font référence à cette spéculation.

Les théories géodésiques actuelles contredisent cette idée et la majorité de la communauté scientifique la rejette considérant qu'il s'agit d'une théorie pseudo-scientifique.

Néanmoins, une découverte assez récente pourrait remettre en cause cette idée.

diamant.jpg

Cette nouveauté provient d'un diamant qui présente des caractéristiques bien spécifiques.

Son analyse révèle en effet que de très grandes quantités d'eau, peut-être trois fois le volume des océans, seraient piégés dans une couche du manteau terrestre.

Le diamant en question est bien particulier, il contient en effet un tout petit échantillon d'un minéral appelé ringwoodite.

Ce petit morceau de ringwoodite a été découvert en mars 2009.

Son analyse a permis de déterminer qu'il contenait une quantité importante d'eau, de l'ordre de 1,5% de son poids.

Ce fait permet de corroborer l'hypothèse de la présence d'une couche d'eau située sous terre énoncée dès les années 1930.

Confortés par cette trouvaille, deux géologues ont modélisé le comportement des roches dans la zone de transition (située entre 410 km et 660 km de profondeur) puis étudié cette zone sous le sol des Etats-Unis.

Pour sonder la zone de transition, Brandon Schmandt de l'université du Nouveau-Mexique a utilisé les données du USArray, un réseau de 2000 sismomètres qui jalonne la surface des Etats-Unis.

Les résultats indiquent que, sous une large surface couvrant presque la totalité des Etats-Unis, de la ringwoodite contenant de l'eau pourrait composer la partie du manteau comprise entre 410 et 660 kilomètres de profondeur.

ringwoodite.jpg

"Si seulement un pour cent du poids des roches du manteau situées dans la zone de transition est constitué d'eau, ce serait l'équivalent de près de trois fois la quantité d'eau dans les océans" estiment Brandon Schmandt et Steve Jacobsen, qui a réalisé les modélisations en laboratoire.

Cette eau n'est toutefois pas présente sous forme liquide. A cette profondeur la pression et la température brisent la molécule d'eau (H2O) qui se divise pour former un radical hydroxyle (OH) qui peut se lier à la structure cristalline du minéral.

eau zone de transition.jpg

 

Pour autant, ce type de découverte atteste bien du fait que de nombreux mystères restent à percer sur notre planète.

Nous sommes loin de tout savoir ici et ailleurs.

 

Source - www.sciencesetavenir.fr - lien ici

 



09/07/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 340 autres membres