www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Mais d'ou viennent les ovnis ? consultez nos proposition et donnez votre avis !

Toute personne qui s'intéresse aux ovnis se pose forcément un jour ou l'autre la question de savoir d'ou peuvent bien provenir ces phénomènes.

Cette interrogation tout à fait justifiée a d'ailleurs été évoquée dernièrement sur notre site.

"Parlons-ovni" a donc décidé de réaliser deux articles à ce sujet.

Le premier traitera de l'origine du phénomène et le second  des motivations qui peuvent le générer.

 

Mais comme à notre habitude :

-  il n'y aura aucune volonté d'apporter la solution à cette interrogation mais simplement de lancer le débat au travers d'exemples.

- nous serons honnêtes dans notre approche et nous n'éluderons aucune hypothèse (en dehors des approches religieuses et de celles que nous ne connaissons pas ou que nous aurions pu oublier).

 

N'oubliez pas, ce sujet est le votre, nous vous proposons donc d'y participer pour le compléter.

 

Nous avons tous une idée à ce sujet, et peut être même que nous avons une des solutions alors pourquoi ne pas la proposer ?

Le forum du site est fait pour cela, les commentaires de bas d'articles aussi.

 

Première hypothèse : Ils n'existent pas et ce sont des trucages

Malheureusement cette hypothèse s'est vérifiée dans de nombreux cas.

Elle est alors le fruit de l'action de quelques petits malins qui cherchent à passer pour ce qu'ils ne sont pas ou l'oeuvre de personnes qui cherchent clairement à décrédibiliser le phénomène.

Plusieurs exemples sont tristement célèbres, en voici un assez récent (2011).

Entre 1989 et 1991 la Belgique connait une vague d'observation d'ovnis triangulaires.

À l'époque, des centaines de Belges font état pendant deux ans du même phénomène atmosphérique non-identifié: un «vaisseau» triangulaire et lumineux qui est observé aux quatre coins du pays. Personne n'arrive à expliquer ces observations de manière rationnelle.

Dans ce contexte, un jeune homme qui réside à "Petit Rechain" affirme avoir réalisé un cliché de l'ovni. Cette image qui s'avère de relativement bonne qualité déclenche un battage médiatique retentissant. Des chercheurs du monde entier, du CNRS à la Nasa en passant par l'Ecole royale militaire belge, se cassent les dents sur le cliché les uns après les autres. Les analyses au scanner et les modélisations variées n'aboutissent à rien. La science ne parvient pas à expliquer le mystère.

Et puis 41 ans plus tard (en 2011), l'auteur du cliché avoue à la télévision belge RTL TVI que sa photographie n'était qu'une supercherie, un simple morceau de polystyrène muni de spots lumineux, le tout photographié par un ami pour faire une plaisanterie à ses collègues de l'usine.

Voilà de quoi glacer l'enthousiasme de nombreux ufologues et permettre aux sceptiques de déclarer maintenant que cette vague Belge n'était sans doute qu'un simple phénomène de contagion psychosociale.

Quel gâchis ! parce que cette vague d'observations a bel et bien existée.

 

L'analyse du cliché de Petit Rechain par le CNES
analyse peiti rechain cnrs.jpg

 

Seconde hypothèse : il s'agit de phénomène naturels

 Quelques phénomènes naturels peuvent conduire à de mauvaises apprécitions et générer des rapports d'observations d'ovnis injustifiés.

Dans ce cadre on peut citer :

- Les Farfadets (ou sprites en Anglais). Visibles en général de l'espace ils accompagnent les orages et génèrent des flashs lumineux assez étranges. La vidéo ci-dessous vous permettra de voir de quoi il s'agit.

 

La foudre en boule. La foudre en boule, ou foudre globulaire, est un phénomène météorologique rare et encore insuffisamment expliqué. Elle se présente sous la forme d’une sphère lumineuse d’une vingtaine de centimètres de diamètre qui apparaît au cours d’un orage. Les connaissances actuelles à son sujet sont très fragmentaires. Elle n’a pu être reproduite expérimentalement qu’en 2007. Elle serait en relation avec la vaporisation d’une quantité de silicium, le deuxième élément chimique le plus courant à la surface de la Terre (après l'oxygène).

Gravure du xixe siècle illustrant le phénomène de foudre en boule
foudre boule.jpg

 

Certaine nuages. Un altocumulus lenticularis ou nuage lenticulaire est un type d'altocumulus stationnaire qui présente généralement la forme du profil d'une aile d'avion. Il est parfois cité par les sceptiques comme un candidat possible à l'origine de certains témoignages sur les ovnis. Les photographies figurant ci-dessous permettent de comprendre pourquoi. Cependant sa forme ne trompe généralement pas ceux savent de quoi il s'agit.

Exemples de nuages lenticulaires

lenticularcloud.jpg nuage-lenticulaire.jpg

 

Troisième hypothèse : ils viennent de la Terre.

Après tout pourquoi pas ? et pourquoi toujours aller chercher une solution extraterrestre à un phénomène qui pourrait être terrestre ?

Bien entendu les exemples ne manquent pas. Il s'agit souvent de prototypes d'avions secrets.

Dans ce cadre on peut faire référence au bombardier furtif Américain qui fût très souvent pris pour un ovni avant la divulgation de son existence.

Dernièrement en Mars 2014 un phénomène de ce genre fût vraisemblablement observé au Texas.

ovni texas = avion.jpg
 

Quatrième hypothèse : ils viennent de Terre mais arrivent du futur

C'est ce que l'on nomme en ufologie l'hypothèse temporelle. cette hypothèse suppose donc que les ovnis seraient les véhicules des terriens du futur explorant le temps et revenant ici pour observer tel ou tel moment de leur évolution.

Cette éventualité est tout à fait envisageable du point de vue de la science.

Albert Einstein (quel géni) à démontré que les voyages dans le temps sont possibles.

Nous voyageons déjà tous dans le futur, mais il a expliqué aussi qu'il serait théoriquement possible de voyager dans la passé à condition de maitriser une technologie permettant de se déplacer à la vitesse de la lumière.

A cela il faut ajouter les possibilités offertes par l'intrication quantique.

L'intrication quantique est un phénomène observé en mécanique quantique dans lequel l'état quantique de deux objets reste identique bien qu'ils puissent être spatialement séparés.

Lorsque deux systèmes – ou plus – sont placés dans un état intriqué, il y a des corrélations entre les propriétés physiques observées des deux systèmes qui ne seraient pas présentes si l'on pouvait attribuer des propriétés individuelles à chacun des deux objets S1 et S2. En conséquence, même s'ils sont séparés par de grandes distances spatiales, les deux systèmes ne sont pas indépendants et il faut considérer {S1+S2} comme un système unique.

 

L'intrication quantique a un grand potentiel d'applications dans les domaines de l'information quantique, tels que la cryptographie quantique, la téléportation quantique ou l'ordinateur quantique. En même temps, elle est au cœur des discussions philosophiques sur l'interprétation de la mécanique quantique. Les corrélations prédites par la mécanique quantique, et observées dans les expériences, montrent que la nature n'obéit pas au principe du « réalisme local » cher à Einstein, selon lequel les propriétés observées d'un système, bien définies avant toute mesure, sont attribuables à ce système et ne peuvent changer que par interaction avec un autre système.

Incroyable non ? si l'on arrivait a activer simultanément ces deux principes cela pourrait permettre d'envoyer une sorte de sonde "intriquée" dans la passé et de contempler ce qu'elle voit dans le futur.

 

L’ufologue astrophysicien Jacques Vallée est un des tenants de l'hypothèse temporelle. Dans son ouvrage " Autres dimensions" il explique :

"Les amateurs de soucoupes volantes pensent que les ovnis sont des engins venant d’autres planètes. L’explication est trop simpliste pour rendre compte de la diversité des comportements des occupants et de leurs relations avec les humains. Ce concept aurait-il le rôle de faire diversion et de masquer la nature réelle, infiniment plus complexe de la technologie qui engendre les observations ?

Dans l’antiquité, il s’agissait des dieux, au Moyen-âge de magiciens, au 19ème siècle d’inventeurs de génies et à notre époque de voyageurs interplanétaires. En réalité d’où viennent-ils ? Ils viennent du temps.

L’hypothèse extra-terrestre ne doit pas être la bonne parce qu’elle n’est pas assez étrange pour expliquer les faits. Je crois qu’il existe autour de nous un système qui transcende le temps et l’espace. En étudiant le phénomène ovni, nous n’avons rien appris sur la vie extraterrestre. Nous avons par contre appris que nos concepts d’espace et de temps étaient faux, qu’une réalité plus vaste, que d’autres dimensions existaient et que le moment était venu de remettre en question notre façon de voir l’univers.

Le phénomène ovni fonctionne comme un système opérationnel de communications symboliques, il a une interaction avec l’espèce humaine.

Les ovnis font partis de l’environnement du système de contrôle de l’évolution de l’homme. Les effets ne sont pas seulement physiques, ils se ressentent sur nos croyances, sur notre vie spirituelle, sur notre histoire, notre culture. Ils sont un trait de notre passé et indéniablement, ils font partis de notre avenir".

 

Disposons nous d'un début de preuve ?

Je me laisse aller à dire oui.

Dans L'affaire de Bentwaters (Grande-Bretagne, 26 Décembre 1980), l'ex-Sergent de l'USAF James Penniston explique avoir reçu un message  d'un OVNI. Il a noté ces éléments sur un carnet. Il s'agit d'un code binaire (suite de zéros et de uns (comme en informatique)).

13-new-page-2.jpg

Dernièrement une traduction de ces éléments (qui semblent bien correspondre a un message provenant du futur) a été réussie.

Cela donne " Exploration de l'Humanité - 52° 09' 42.532" Nord - 13° 13' 12.69" West - continue"

Message étrange car très proche de ce que nous pourrions demander à un GPS non ?

S'agissait il d'un vaisseau qui venait du futur ? pourquoi pas ?

 

Cinquième hypothèse : ils viennent de l'intérieur de la Terre

C'est ce que l'om nomme la théorie de la terre creuse.

Elle fait référence à des suppositions selon lesquelles la planète Terre serait creuse, ces spéculations étant presque toujours associées à l'idée que la Terre possède une surface interne habitable. Bien que des romans d'aventure les aient un temps rendues populaires, elles reçoivent peu de soutien au xxie siècle ; les théories géodésiques actuelles les contredisent, et la majorité de la communauté scientifique les rejette, considérant qu'il s'agit de théories pseudo-scientifiques bien que quelques-uns se montrent ouverts à cette possibilité et présentent des arguments.

Des écrivains ont suggéré que des êtres supérieurs possédant une sagesse ésotérique habitaient les cavernes souterraines d'une Terre creuse. Les thèses selon lesquelles l'Antarctique, le pôle Nord, le Tibet, le Pérou ou le mont Shasta en Californie (États-Unis) sont l'entrée d'un royaume souterrain connu sous le nom d'Agartha ont toutes des avocats pour les défendre. Certains prétendent même que les OVNI y ont leurs bases secrètes.

Un livre publié sous le pseudonyme de Raymond Bernard, paru en 1969, La Terre creuse, illustre cette idée.

En 2001, Kevin et Matthew Taylor (équipe australienne père-fils) publièrent le livre La Terre sans horizon, dans lequel ils proposent une théorie pour le moins originale dans laquelle la Terre est creuse, et dans une phase d'expansion qui doit conduire à un état final d'équilibre. Dans leur théorie, la présence d'un soleil central de petite taille, alimenté par des radiations provenant de la surface intérieure de la coquille terrestre, explique notamment le magnétisme terrestre.

La présence d'un trou noir au pôle nord a été revendiquée sur une photographie de la terre prise par la mission de la NASA Apollo XI en juillet 1969. Sur la photo, le trou noir semble absorber les nuages vers l'intérieur de la terre.

terre creuse.gif

Alors les ovnis sortent ils de dessous nos pieds ?

 

Sixième hypothèse : ils sont extraterrestres mais viennent du système solaire

Et si les ovnis étaient des vaisseaux extraterrestres mais qui proviendraient du système solaire. Certains le pense en conséquence il pourrait s'agir :

 

D'une base installée sur la lune. Ken Johnson ancien haut responsable de l’administration américaine qui a participé au programme Apollo aurait été remercié pour avoir voulu révéler cette vérité.

Johnston affirme en effet que les astronautes ont découvert d’anciennes cités extraterrestres et les restes d’une machinerie incroyablement avancée sur la Lune. Une partie de cette technologie serait utilisée pour manipuler la gravité.

Il prétend que l’agence Américaine a ordonné le secret sur cette découverte.

Pourquoi pas ? de nombreuses photographies semblent prouver qu'il y a bien des choses étranges là haut.

La vidéo ci-dessous vous permettra de disposer de plus de détails.

 

D'une base installée sur la face cachée de la lune. Comme vous le savez, la lune nous propose toujours la même face à observer. Dans ces conditions quoi de plus logique que de penser que cette face cachée pourrait accueillir des bases extraterrestres ?

La vidéo ci-dessous vous permettra de disposer de plus de données à ce sujet

 

D'une base installée sur un satellite artificiel de Saturne. Japet, serait un satellite artificiel  de Saturne.

 

japet.jpg

Il permettrait d'abriter une base extraterrestre.

C'est un peu la même hypothèse que pour la lune mais en plus éloigné.

Notons qu'elle a été citée par M Paul Hellyer (ancien premier ministre Canadien) qui s'est laissé aller à quelques indiscrétions au sujet des ovnis et qui a expliqué que cette lune était utilisée dans le cadre des enlèvements d'humains par les extraterrestres lien ici

 

Septième hypothèse : ils sont extraterrestres et viennent de très loin

L'hypothèse extraterrestre est fondée en partie sur la possibilité de l'existence d'êtres extraterrestres dans l'Univers. Ses défenseurs tiennent compte pour cela des résultats de l'équation de Drake (suggérée par Frank Drake dans les années 1960 afin de tenter d'estimer l'espérance mathématique du nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec qui nous pourrions entrer en contact), même si celle-ci est critiquée en raison de la grande marge d'erreur à l'heure actuelle pour chaque variable intervenant dans l'équation. Un article traitant de ce sujet est disponible ici.

Il existe différentes interprétations de l'hypothèse extraterrestre des ovnis, depuis ceux qui les considèrent comme de simples vaisseaux spatiaux explorant ponctuellement la Terre à ceux qui envisagent le phénomène ovni comme l'expression d'une présence permanente d'une population extraterrestre sur notre planète.

 

Le courant « explorateur » : plusieurs ufologues de renom comme Jean-Jacques Velasco ou le capitaine Edward J. Ruppelt avancent la théorie que les ovnis seraient des vaisseaux interstellaires appartenant à une civilisation d'origine extraterrestre qui viendrait régulièrement surveiller et étudier la Terre et ses habitants. La technologie extrêmement avancée, ainsi que le niveau intellectuel élevé des occupants de ces vaisseaux expliquerait notre impossibilité à comprendre ce phénomène.

 

Le courant « conspirationiste » : ce courant, défendu notamment par Bob Lazar ou Bill Cooper, avance qu'une présence massive d'extraterrestres sur notre planète est d'ores et déjà une réalité et a été rendue possible grâce à la complicité de certains gouvernements terriens (notamment américain). Ces extraterrestres pourraient pratiquer en toute impunité diverses opérations sur Terre (enlèvements d'humains et pose d'implants, mutilations de bétail) en échange de dons de technologie profitant aux gouvernements complices. Les partisans de ce courant considèrent l'opacité des forces armées vis-à-vis du phénomène OVNI comme une preuve du bien-fondé de leur théorie.

 

Le courant « globaliste » : les défenseurs de cette thèse n'envisagent pas le phénomène OVNI comme de simples vaisseaux interstellaires construits en « dur » mais plutôt comme un vaste système d'expérimentations globales par l'entremise desquelles une intelligence extraterrestre tenterait d'étudier et/ou de communiquer avec l'humanité. Reprenant des symboles inspirés de notre culture, cette « conscience extraterrestre » tenterait d'exprimer sa présence par des évènements volontairement ramenés à notre niveau intellectuel. Cette théorie explique ainsi l'aspect aberrant, voire absurde que peuvent parfois prendre certaines apparitions d'ovnis ou d'entités extraterrestres et permet de mettre le phénomène OVNI en cohérence avec le paradoxe de Fermi.

Le célèbre ufologue français Jacques Vallée s'est déjà prononcé pour une telle interprétation du phénomène.

 

Huitième hypothèse : ils viennent d'une autre dimension

Dernière hypothèse, les ovnis pourraient provenir d'une autre dimension. il s'agirait alors de la preuve de visite d'êtres qui auraient trouvé le moyen de voyager de leur dimension vers la notre.

De nombreux endroits sur Terre (la vallée de l’Hudson dans l'Etat de New York aux USa, ou Stonehenge (GB)) semblent dégager une énergie assez intense pour générer des phénomènes inexpliqués.

Certains scientifiques en sont venu à considérer que le phénomène OVNI tiendrait sa source dans des réalités parallèles. Ils expliquent que les "incidents" ovnis constatés sont bien autre chose que des manifestations purement physiques. Certains conclus que le phénomène OVNI est plutôt du domaine du paranormal.

Ils considèrent que les OVNIs et autres types d’activités paranormales pourraient se produire au carrefour de plusieurs dimensions alternatives. Pourquoi pas après tout ?

La vidéo ci-dessous vous permettra d'obtenir plus d'informations sur la possibilité d'existence de 3 dimensions.

 

 

gratte-tete.gif Huit hypothèses, cela fait beaucoup, alors ou est la vérité ?

 

A vous de décider finalement, mais pensez vous réellement qu'il ne puisse y avoir qu'une seule solution au phénomène ovni ?  

 

 

 

© "parlons-ovni" 2014

 

Sources :

 

http://www.lefigaro.fr

 

http://fr.wikipedia.org/

 



20/04/2014
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 346 autres membres