www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Les travaux de l'ufologue Scott C Waring sont-ils bannis des moteurs de recherche ?

censure-internet.jpg

 

L’ufologue Américain controversé, Scott C Waring, affirme que son site Web (UFO Sightings Daily) aurait été piraté pour cacher la vérité sur la vie extraterrestre.

 

Il prétend en effet avoir été sciemment écarté par Google du fait que cette firme se soit alliée avec le gouvernement américain.

Scott C Waring indique que son site est souvent signalé en tant que spam par le moteur de recherche ou alors que certaines de ses pages ne sont plus correctement indexées afin de faire aboutir les recherches sur  une erreur 404.

 

Très remonté, il demande que  cette situation soit corrigée sans attendre en précisant « Même en enfer personne ne m’empêcherait de faire ce que j’ai à faire je dis donc à Google et au gouvernement Américain de foutre le camp de mon site et de passer leur chemin ».

 

Mais qu’aurait-il donc trouvé de si particulier pour mériter ce traitement ?

 

Après avoir analysé des images de la NASA, S.C. Waring prétend avoir détecté des structures sur Mercure qui prouverait l’existence dans le passé d’une civilisation extraterrestre sur cette planète (voir images ci-dessous).

 

Scott C Waring mercure 2.png Scott C Waring mercure.png

 

Ce genre de découvertes fait partie des spécialités de cet homme qui prétend avoir décelé de nombreux autres éléments du même acabit dont des traces de coquillages sur Mars par exemple.

 

Alors, Scott C Waring est-il vraiment traité comme un pariât ?

 

NDR : Les travaux de Scott C Waring sont pour le moins controversés et il s’avère complexe de déterminer avec exactitude ce qui est crédible et ce qui l’est moins.

 

Ce qu'il faut néanmoins retenir c'est qu'en matière d’ufologie, les pièges tendus sont nombreux et que parallèlement l’erreur est humaine.

 

Pourtant la vérité (ou tout de moins ce qui semble l’être) doit toujours primer sur la recherche du buzz ou du scoop.

Ne pas respecter ce type de règle peut conduire à un traitement spécifique dans les moteurs de recherche sur indication d’internautes par exemple.

C’est peut-être ce qui explique certaines des difficultés qui seraient rencontrées par Scott C Waring.

 

A moins qu’il ne cherche à se faire un peu de publicité gratuite au travers de cette affaire (mais penser cela serait faire preuve d’un mauvais état d’esprit attitude qui est vraiment loin de m’habiter)

chut-3.jpg

 

Source - www.dailystar.co.uk - lien  ici

 

 

 



26/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 346 autres membres