www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Etude du phénomène - Les sphères de Dyson, et si les extraterrestres cachaient leur étoile ?

Alors que nous autres humains du 21ième siècle commençons à peine à utiliser l'énergie qui provient de notre soleil pour la transformer en électricité, il existe vraisemblablement ailleurs dans l'univers une forme de vie si évoluée technologiquement qu'elle a réussi à domestiquer la puissance énergétique de son étoile.

Cette idée peut paraitre farfelue.

Pourtant quand on constate que nous avons épuisé en deux siècles seulement la quasi totalité de nos réserves d'énergie dites classiques qu'il s'agisse d'énergie fossile ou d'uranium on ne peut que penser que pour continuer à se développer une civilisation doit obligatoirement trouver assez rapidement d'autres sources d'énergies que celles présentent sur sa seule planète.

 

La classification du radioastronome russe Nikolaï Kardashev et du physicien américain Freeman Dyson fait justement référence à cela.

Ce système de classification qui repose sur le critère des ressources énergétiques disponibles dans l’environnement de la civilisation permet de déterminer que toute civilisation évoluée trouvera seulement trois sources d’énergie à sa disposition à savoir :

Type 1 - les ressources de sa planète d’origine dite Planète-Mère

Type 2 - les ressources de son étoile d’origine

Type 3- les ressources de sa galaxie d’origine.

Si l'on ajoute à ce raisonnement le fait que depuis notre planète on ne réussi à capter qu'un demi-milliardième de l'énergie que notre étoile rayonne dans toutes les directions on se dit qu'il doit bien exister un moyen de faire mieux.

 

Alors plutôt que de se contenter de pouvoir disposer de cette petite partie d'énergie au plus douze heures par jour (sur terre) pourquoi ne pas trouver un moyen pour  :

- en disposer en permanence ?

- en capter plus ?

- en profiter pour augmenter son espace vital ?

 

Quand on pousse ce raisonnement à l'extrême, on peu même imaginer une étoile totalement entourée par une structure colossale, une sorte de sphère tapissée d'éléments de captation d'énergie.

L'intérieur de la sphère ainsi constituée pourrait absorber la totalité de l'énergie émise par l'étoile, ce qui permettrait aux formes de vie peuplant sa surface de disposer d'une énergie quasi illimitée.

Cette théorie a été imaginée par le physicien Freeman Dyson dans les années 1950.

Elle est souvent résumée sous la dénomination de "sphères de Dyson".

 

Comment savoir si des extraterrestres ont pu franchir ce pas ?

En théorie ce n'est pas très compliqué.

Quand une sphère de Dyson est constituée l'étoile ainsi cernée devrait devenir invisible du point de vu lumineux tout en continuant à laisser filtrer les rayons infrarouges faute de quoi les bénéficiaires de la sphère finiraient grillés.

Pour trouver une sphère de Dyson il convient donc de rechercher les sources de rayonnements infrarouges équivalentes à ce que produirait une étoile avec la lumière en moins.

 

Ce raisonnement le physicien américain Richard Carrigan l'a lui aussi mené.

Œuvrant au sein du Seti il s'est mis en tête de rechercher ce genre d'émissions d'énergie  pour le moins paradoxale.

Pour ce faire il s'est appuyé sur le satellite IRAS (pour Infrared Astronomical Satellite ou Satellite astronomique infrarouge en Français).

Lancé il y a une trentaine d'années, ce petit bonhomme d'une tonne qui assura se mission du 25 janvier 1983 au 21 novembre 1983 a tout de même permis de détecter 245 889 sources d'énergie infrarouges toutes situées au sein de notre galaxie.

Pour autant toutes ne correspondent pas à des sphères de Dyson bien au contraire.

Plus de 99,9 % de ces détections ne correspondent en fait qu'à des phénomène astronomiques bien naturels comme des étoiles en fin de vie ou au contraire des astres en cours de création.

 

Au final, il ne restait que 16 observations étranges avec 3 cas véritablement intéressants.

Alors est-ce là la preuve de l'existence de ce type de civilisation ?

Peut être, mais il faudrait maintenant poursuivre ces études et chercher à capter d'autres preuves qu'une civilisation est bien à l'oeuvre dans ces endroits reculés de l'espace (via la présence de faisceaux laser, d'émissions d'ondes liées à des systèmes de communication ...).

 

Quoiqu'il en soit ce genre de technologie n'est pas à la portée de n'importe qu'elle civilisation puisqu'il lui faudrait bien plus que les ressources de sa seule planète pour arriver à constituer ce genre de nasse à énergie autour de son étoile.

De plus même pour des êtres très évolués il y a fort à parier que ce genre de chantier durerait plusieurs milliers d'années.

De plus, il leur faudrait apprendre à gérer des éléments complexes et puissants comme les éjections de masse coronales qui secouent toutes les étoiles et qui remettraient surement en cause le bon fonctionnement d'un tel ensemble.

 

En attendant ne dit on pas que notre univers est encore plus vaste que notre imagination ?

Alors pourquoi est-ce que tout cela n'existerait pas ?

 

Vous trouverez, ci-dessous, quelques médias complémentaires à cet article.

 

Une conférence de R. Carrigan donnée en 2014 (en Anglais malheureusement)

 

Quelques images

Freeman Dyson Le satellite IRAS R. Carrigan
freeman.jpg 290px-IRAS_overview.jpg R Carrigan.jpg

Ce que pourraient donner des assemblages identiques au principe de sphères de Dyson

Bulle dite de Dyson Sphère en coupe Un essaim dit de Dyson
bulle de dyson.png sphère de dyson en coupe.jpg essaim de dyson.png

 

 

 



09/03/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 331 autres membres