www.parlons-ovni.fr

www.parlons-ovni.fr

Etude du phénomène - Le système solaire est fantastique !

Plus les découvertes concernant les exoplanètes (ou planètes extrasolaires) s’accumulent et plus les scientifiques aiment à souligner combien notre système solaire est fantastique.

 

 

En quoi est-il si remarquable ?

A bien y regarder, le petit morceau d’espace ou nous logeons se caractérise par l’ordre qui y règne.

Tout y semble si bien ordonné, si bien organisé que l’on pourrait s’imaginer qu’il doit en être de même ailleurs et que cet agencement doit être la règle.

 

 

les-planetes-du-systeme-solaire.jpg 

 

Les quatre planètes rocheuses, les plus propices à la vie dans sa forme la plus évoluée sont les plus proches du soleil.

Deux de ces quatre planètes sont idéalement placées (la Terre et Mars).

 

Puis, au delà de cette région, l’on rencontre les planètes gazeuses dont la géante Jupiter.

 

Shoemaker Levy 9 impact on Jupiter.gif

Cette dernière, véritable reine de notre système solaire, agit comme la protectrice de ses petites sœurs.

 

Elle capte au travers de sa formidable capacité d’attraction multitude d’objets dérivant qui seraient capables de nous détruire (à l’image de ce qui s’est produit en juillet 1994 avec la comète Shoemaker-Levy9).

 

 

A partir de ce constat comment imaginer autre chose ?

Pour commencer, il fallait avoir l’esprit assez ouvert pour imaginer qu’il pouvait exister d’autres planètes ailleurs dans l’espace.

Car même si la possibilité d'existence de planètes situées en dehors du système solaire est évoquée dès le XVIe siècle, ce n'est qu'au cours du XIXe siècle que les exoplanètes deviennent véritablement un objet de recherches pour certains scientifiques.

 

De nombreux astronomes supposaient qu'elles pouvaient exister, mais aucun moyen technique d'observation ne permettait de prouver leur existence.

La distance qui nous éloigne d’elles, mais aussi le manque de luminosité de ces objets célestes par rapport aux étoiles autour desquelles ils orbitent, rendaient leur détection impossible.

 

Ce n'est que dans les années 1990 que les premières exoplanètes sont détectées, de manière indirecte au départ, puis, dès 2008, de manière directe.

La plupart des planètes extrasolaires découvertes à ce jour orbitent autour d'étoiles situées à moins de 400 années-lumière du Système solaire.

Au 23 janvier 2016, 1 935 ont été confirmées dans 1 109 systèmes planétaires dont 1 212 dans 482 systèmes planétaires multiples.

Parallèlement, plusieurs milliers d'exoplanètes supplémentaires découvertes au moyen de télescopes terrestres ou d'observatoires spatiaux, dont Kepler, sont en attente de confirmation.

Une extrapolation réalisée à partir de ces découvertes permet de penser qu’il doit exister au moins 100 milliards de planètes dans notre seule galaxie, voilà de quoi héberger à coup sur la vie de manière assez fréquente.

 

 

Les planètes extrasolaires sont très nombreuses mais les systèmes ou elles évoluent semblent bien différents du notre.

Les premiers résultats laissent la communauté scientifique perplexe.

Car même si l’on retrouve bien dans ces systèmes des planètes rocheuses ou gazeuses comme « chez nous » l’ordonnancement des celles-ci est bien différent.

 

Les planètes gazeuses, généralement géantes (car se constituant rapidement après l’apparition des soleils) ne sont pas placées loin de leur astre. L’on rencontre souvent ce que l’on pourrait nommer des Jupiter chaudes.

 

Les systèmes solaires binaires (disposant de deux étoiles qui orbitent l’une autour de l’autre) sont fréquents eux aussi.

 

Les « super » Terre (planètes telluriques géantes) semblent assez nombreuses elles aussi.

 

Certaines planètes ne tournent pas autour de leur étoile dans le même sens qu'elle.

 

L’image figurant ci-dessous, reprend sous forme graphique quelques découvertes de systèmes extrasolaires réalisées au travers de la mission Kepler.

 

En l’observant, vous comprendrez mieux à quelles bizarreries nous avons à faire. Chaque cercle correspond à un système planétaire découvert par Kepler. Dans chacun de ces cercles figure l'organisation du système planétaire en question.

 

Kepler orrery.gif

 

 

Notre système solaire serait-il unique ?

Pour l'heure, il serait possible de le penser mais ce serait ignorer :

 

- Que tout cela ne doit être que le fruit de l’observation de ce qui à ce jour est le plus facile à détecter.

Dans le domaine de la cosmologie, bien des progrès restent à faire.

Dans un futur plus ou moins proche les capacités de détection progresseront et l’on pourra alors voir ce qui est aujourd’hui trop petit, trop sombre ou trop éloigné pour être détecté.

 

- Que notre système solaire se trouve certainement dans une situation générée par la hasard et que dans le domaine de la création des systèmes solaires s'il existe des règles et des principes ceux-ci doivent aussi s'adapter au contexte.

C'est pourquoi, certaines hypothèses permettent maintenant d’expliquer pourquoi Mars est si petite comparativement aux autres planètes telluriques, pourquoi une ceinture d’astéroïdes existe dans une orbite située entre Mars et Jupiter. Ces hypothèses permettent même de penser qu’une grande planète aurait été éjectée du système solaire. Nous sommes maintenant loin des hypothèses d'origine.

 

 

Dans l’attente de la confirmation de ces éléments, cela nous permet aussi de constater que nous sommes chanceux.

 

Oui nous sommes chanceux de vivre tout simplement mais aussi chanceux de pouvoir observer et de pouvoir comprendre le monde qui nous entoure.

 

Nous sommes chanceux de constater que nous évoluons dans un monde aussi fantastique ou il reste tant de chose à découvrir.

 

Tout cela devrait nous inciter au respect de notre environnement, de nos semblables et au respect des autres formes de vie que nous côtoyons sur notre si belle planète.

 

Ce n’est malheureusement pas le cas compte tenu de l’organisation et du sens qui a été donné à nos sociétés et plus généralement à notre civilisation.

 

 

L’avenir de l’humanité aujourd’hui ne s’inscrit plus seulement sur sa planète originelle mais plus globalement dans l’espace.

 

Il faut espérer que nous saurons rendre possible ailleurs ce qui semble impossible ici.

 

C’est peut être ce qui incite certains de nos voisins de l’espace à nous rendre visite.

 

Peut être y veilleront ils le jour venu. Les hommes de bonne volonté existent, auront-ils leur chance ?

 

C’est une autre histoire …

 

 

En savoir plus.jpg

 

 

 

 

 

 

 



11/03/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 316 autres membres